ACTUALITES

Rallye du Condroz Huy : Stéphane Lefebvre le remporte

08/11/2018
RALLYE


La 45e édition du Rallye du Condroz, épreuve de clôture du Jobfixers Belgian Rally Championship, a été remportée par Stéphane Lefebvre. Le jeune pilote français de 26 ans a conclu par une belle victoire une course solide, durant laquelle il a été constamment mis sous pression par une armada de Skoda. Un peloton de Fabia R5 emmené par Adrian Fernémont, Cédric Cherain et Vincent Verschueren. Mais cette édition 2018 du Rallye du Condroz restera évidemment marquée par le tragique accident de la Skoda Fabia n°7 survenu samedi après-midi dans la spéciale de Ben-Ahin. Le violent choc contre un poteau électrique coûtait hélas la vie au copilote, Rik Vanlessen, originaire du Limbourg et âgé de 52 ans.

Si l’épreuve n’était pas arrêtée, l’équipe BMA et ses pilotes, le Champion de Belgique Kris Princen, qui perdait un ami, et le Champion Junior, Grégoire Munster, décidaient de se retirer de l’épreuve. Melissa Debackere prenait la même décision.

Sur le plan sportif, les ténors continuaient à se donner à 100% pour les premières places. Si Adrian Fernémont avait signé le premier meilleur temps, Stéphane Lefebvre lui avait rapidement succédé au volant de sa Citroën C3 R5. Le jeune Nordiste ne pouvait jamais relâcher son effort, Adrian Fernémont restant menaçant jusqu’au bout. Après le rapide abandon de Kris Meeke, qui cassait samedi le moteur de sa Skoda Fabia R5, le suspense restait total. Adrian Fernémont terminait la première journée à seulement 14" de Lefebvre, Vincent Verschueren et Cédric Cherain suivant à une trentaine de secondes.

Sur les 10 spéciales du dimanche, le rythme était particulièrement élevé. Mais rien ne changeait au niveau du classement général pour la victoire. Malgré un souci d’amortisseur, Stéphane Lefebvre ne laissait pas la victoire s’échapper. Son premier grand succès en Belgique après avoir déjà terminé deux fois 2edu Rallye du Condroz. « Cette victoire me fait d’autant plus plaisir que j’ai toujours rêvé de gagner à Ypres ou au Condroz. Quand j’étais gamin, je venais voir des rallyes en Belgique avec mon père. L’ambiance est unique », expliquait le Nordiste, qui n’a pas encore de propositions concrètes de la part de Citroën pour la saison prochaine en Championnat du Monde des Rallyes. « Cette victoire ne va pas bouleverser ma carrière, mais c’est un beau résultat car nous avons battu les références en Belgique et surtout une belle meute de Skoda. »

Adrian Fernémont s’offrait une très belle 2eplace, un résultat qui lui permet de terminer troisième du Championnat de Belgique. Le pilote de Namur se profile d’ores et déjà comme un candidat au titre pour 2019 : « Nous avons été durant quasiment deux jours dans le sillage immédiat de Stéphane Lefebvre, qui est quand même un pilote possédant beaucoup d’expérience en WRC. J’ai perdu un peu trop de temps en début de rallye car j’étais trop prudent. Et j’ai calé deux fois au départ. Ce résultat est très prometteur pour l’avenir. J’espère trouver le budget pour viser le titre la saison prochaine. »

Pour la troisième place, la bagarre a fait rage dimanche entre Cédric Cherain et Vincent Verschueren. Au final, c’est le Liégeois qui remportait le duel : « Ce fut une course dure sur le plan des émotions car nous avons été les premiers à arriver sur le lieu de l’accident mortel. Dimanche, nous avons attaqué fort et nous aurions pu avoir un résultat encore meilleur. J’ai perdu 10 secondes à cause d’une pénalité et autant avec trois temps forfaitaires. »

Vincent Verschueren concluait la saison par une quatrième place : « En début de course, j’ai trop perdu de temps avec des réglages qui n’étaient pas parfaits. Mais pour le reste, nous n’avons rien lâché. J’ai tout donné, mais nous sommes visiblement un peu courts avec notre nouvelle Fabia R5. »

Pour la 5eplace, la bagarre était splendide. Celle-ci semblait tomber dans l’escarcelle de Kevin Demaerschalk avec la Citroën C3 R5 officielle, mais après l’arrivée, il écopait d’une pénalité pour un pointage en retard survenu au matin avant le podium. Cette cinquième place revenait ainsi à Ghislain de Mevius sur sa Skoda Fabia R5, qui devançait de seulement 3"5 Cédric De Cecco. Kevin Demaerschalk retombait ainsi à la 7eplace, avec une seconde d’avance seulement sur Xavier Baugnet. Après deux ans d’absence, ce dernier effectuait un très beau comeback au volant d’une Citroën C3 R5. Baugnet a occupé un moment la 5eplace, mais il perdait du temps dimanche dans une sortie de route.

En Junior BRC, la victoire est revenue à Gilles Pyck, mais le titre est pour Grégoire Munster. En Historic, Didier Vanwijnsberghe se montrait intraitable après le retrait prématuré de Gino Büx (boîte), mais le pilote de la Toyota devait jeter le gant suite à des soucis de moteur. La victoire revenait ainsi à Patrick Mylleville sur sa Porsche, vice-champion derrière Paul Lietaer.